Une Patrie pour tou·te·s — 12 novembre 2018

Une Patrie pour tou·te·s

La Nation, concept périmé ou bien cadre potentiel d’exercice de la démocratie et de la satisfaction des besoins fondamentaux?

1) Une conception égalitaire de la Nation

Tout d’abord, écartons un malentendu: le mot « nation » (tout comme le mot « peuple ») est parfois employé dans un sens identitaire, afin de désigner une fraction des habitant.e.s d’un territoire donné. Par exemple, le régime colonial israélien attribue des privilèges à ce qu’il appelle la « nationalité juive », instaurant ainsi un monstrueux apartheid contre les Palestinien.ne.s. La charte des « Nations » unies est pourtant claire: un État-nation s’établit sur un territoire donné et doit traiter toute sa population à égalité.

Pins-France-Palestine

Lire la suite

Quitter l’Europe, une nécessité — 11 novembre 2018

Quitter l’Europe, une nécessité

Le projet européen est dans son essence même incompatible avec la démocratie, car il nie l’auto-détermination de chaque pays. Bien sûr, il ne suffit pas de critiquer « l’Europe », encore faut-il proposer un projet alternatif de Nation qui soit en mesure de rassembler au lieu d’exclure une partie de la population, comme je le propose dans Quittons l’Europe! Pour une souveraineté populaire et inclusive. Mais en attendant, voici cinq raisons rendant nécessaire la sortie de l’UE, de l’euro et de tout projet européen – liste non exhaustive!

1) Pour rendre possible une autre politique

Un pays ne peut légalement pas mener de politique contraire aux engagements européens. Par exemple, Macron ne peut pas interdire le glyphosate dans le cadre de l’Union Européenne, même si c’était dans son programme. Cette impossibilité n’est pas seulement due aux traités actuels de l’UE mais c’est le principe même de toute fédération supra-nationale que de confier le pouvoir décisionnel à un niveau supérieur. Or, il n’y a pas de « peuple européen » ni de communauté politique pour prendre des décisions à cette échelle. Il faut donc laisser chaque peuple s’auto-déterminer, en respectant le vote des citoyen.ne.s comme celui du 29 Mai 2005 lorsque la France a rejeté le Traité Constitutionnel Européen.

Capture d_écran 2018-11-11 à 18.01.38

Lire la suite