L’islamophobie, une arme contre nos libertés — 6 septembre 2019

L’islamophobie, une arme contre nos libertés

Cet article a essuyé un refus de publication du journal Marianne, qui avait pourtant publié quatre articles favorables à M. Peña-Ruiz. Ce qui illustre parfaitement la thèse qui y est défendue.

Les propos de M. Peña-Ruiz « Le racisme antimusulman est un délit. La critique de l’islam, la critique du catholicisme, la critique de l’humanisme athée n’en est pas un. On a le droit d’être athéophobe, comme on a le droit d’être islamophobe » ont déjà fait couler beaucoup d’encre, mais le débat n’a guère avancé. En effet, dès le départ, l’alternative a été mal posée par le philosophe : entre la critique de la religion, qui ne peut en aucune façon être qualifiée de « phobie », et des actes ouvertement délictueux comme l’agression physique ou verbale de musulman·e·s, il existe un troisième sens au mot « islamophobie », qui est aujourd’hui le plus répandu. Il s’agit de toutes les nouvelles interdictions et normes juridiques inventées ces dernières années, notamment celles dirigées contre les tenues islamiques (foulards, burkinis…). Il est important de noter que si ces sujets sont considérés comme « controversés » à gauche, ils ne le sont pas du tout chez le Défenseur des Droits Jacques Toubon, pourtant homme de droite, qui a clairement dénoncé l’illégalité des atteintes à la liberté vestimentaire. Et même lorsque cette islamophobie parvient à s’exprimer sous une forme juridiquement légale, force est de constater qu’elle constitue une arme particulièrement dangereuse entre les mains des gouvernements occidentaux.

home-header-logo_0

Lire la suite

Pénurie d’insuline en cas de Brexit : itinéraire d’une fake news — 26 août 2019
Pourquoi nous bloquerons le bac — 31 mai 2019

Pourquoi nous bloquerons le bac

L’annonce d’un mouvement de grève de la surveillance des examens a provoqué l’hostilité générale du gouvernement et des éditorialistes. Écoutons l’inénarrable Pascal Praud sermonnant l’enseignante Frédérique Rolet : « pour tout vous dire, on a du mal nous même à savoir ce que vous n’aimez pas dans cette réforme. Mais enfin, le jour du bac ! C’est un tabou le bac, c’est un des moments les plus importants de la vie d’un collégien… euh… d’un lycéen ». lien

Capture d’écran 2019-05-31 à 12.44.02

Lire la suite

Bilan des européennes pour la gauche eurocritique — 29 mai 2019
Les Gilets Jaunes face à l’Europe: fric, RIC, Frexit? — 7 avril 2019
Pour un Frexit de gauche, écologique et solidaire: ouvrons le débat! — 27 mars 2019
Interventions médiatiques — 19 mars 2019
La gauche à l’épreuve du Frexit — 18 mars 2019
Les citoyens souverains reçoivent Bernard Friot! — 31 janvier 2019

Les citoyens souverains reçoivent Bernard Friot!

Le mardi 5 février sera un grand jour. Un jour de luttes pratiques avec la grève générale appelée par les Gilets Jaunes et le mouvement social. Et un jour de réflexion théorique puisque le collectif des Citoyens Souverains recevra l’immense intellectuel Bernard Friot pour poser un débat fondamental: comment vaincre l’UE, Macron et le Capital? Ce débat, qui aura lieu à 19h à Pantin, constitue une étape nécessaire dans la reconstruction du camp politique qu’on appelait autrefois « la gauche ». Le mouvement des Gilets Jaunes a prouvé à celles et ceux qui en doutaient que la population n’en pouvait plus de décennies de libéralisme, mais que les organisations politiques actuelles échouaient à incarner une alternative. Il reste donc à comprendre les raisons de cet échec.

Logo CS Final

Lire la suite

Réponse à La Sociale: est-il possible de débattre de la souveraineté? — 17 janvier 2019

Réponse à La Sociale: est-il possible de débattre de la souveraineté?

Suite à ma tribune Pour une souveraineté nationale de gauche, qui mentionne certaines ambiguïtés d’une initiative du site La Sociale, ses co-initiateurs Jacques Cotta et Denis Collin ont répondu en qualifiant mon article de « saloperie fielleuse » (sic) qui répandrait « le poison de la calomnie ». Ils martèlent notamment que j’aurais tiré les sources de ma tribune, publiée le lundi 7 janvier sur mon blog, d’un article du Figaro aux citations similaires publié lui le vendredi 11 janvier. Accusation pour le moins curieuse… S’il ne s’agit pas d’une coïncidence, il est vraisemblable que ce soit, à l’inverse, le Figaro qui ait repris les citations de ma tribune (sans même le mentionner).

Comme les co-auteurs de La Sociale ne citent pas mes arguments, je rappellerai simplement que mon blog Nation inclusive défend la perspective d’une sortie de l’UE sur des bases clairement antiracistes, populaires et inclusives. Ai-je cherché à les calomnier? Non : je ne m’appuie que sur leurs propres citations (sur la xénophobie, sur l’immigration, sur le gouvernement Salvini…), ainsi que sur celles de Jacques Sapir, en prenant garde de ne pas caricaturer leur propos. Un désaccord de fond ne constitue pas une « invective » ou une attaque personnelle.

Je maintiens qu’il existe des conceptions antagoniques de la souveraineté, et qu’aucune réponse n’a été apportée à mes arguments.  Il est également curieux que Jacques Cotta et Denis Collin m’accusent de ne pas vouloir « discuter » et de ne pas avoir été présent à leur réunion du samedi 12 janvier pour débattre, alors même qu’il s’agissait d’une journée importante de mobilisation des Gilets Jaunes, mouvement où se joue véritablement la souveraineté populaire. Plutôt que d’alimenter une polémique stérile, je les prends donc au mot, en leur proposant que nous menions ce débat indispensable sur les différentes conceptions de la souveraineté, avec des arguments de fond et sans invective.

capture d_écran 2019-01-18 à 11.03.46