Pour un Frexit de gauche — 19 mars 2019
Pour une souveraineté populaire et inclusive, quittons l’Europe! — 19 mai 2019

Pour une souveraineté populaire et inclusive, quittons l’Europe!

A l’occasion des élections européennes, je mets mon livre « Quittons l’Europe ! Pour une souveraineté populaire et inclusive » en accès libre. Si vous souhaitez soutenir ce travail, vous pouvez commander la version papier, au prix de 10 euros: https://www.bookelis.com/politique/35173-Quittons-l-Europe-.html

La vidéo de la soirée de lancement du livre est disponible à ce lien: https://www.youtube.com/watch?v=R3lHRKlFmNQ

Version mise en ligne le 19/05/19: https://drive.google.com/file/d/1SxUDuzVciaCV3aUQElAoHfJs47OxFM7C/view?usp=sharing

Passages sur RT France — 17 mai 2019
En finir avec « l’autre Europe » — 26 avril 2019
Les Gilets Jaunes face à l’Europe: fric, RIC, Frexit? — 7 avril 2019
Pour un Frexit de gauche, écologique et solidaire: ouvrons le débat! — 27 mars 2019
La gauche à l’épreuve du Frexit — 18 mars 2019
Contre le sionisme, pour la souveraineté des peuples ! — 20 février 2019

Contre le sionisme, pour la souveraineté des peuples !

Article également publié sur le site du Média.

Il devient aujourd’hui de plus en plus difficile de se revendiquer antisioniste, et la situation va s’empirer avec la nouvelle définition de l’antisémitisme adoptée par l’Union européenne et bientôt par la France, qui inclut mensongèrement des formes d’antisionisme. Mais qu’est-ce que l’antisionisme, et pourquoi le combat pour la Palestine est-il si important à nos yeux ? Quelques éléments pour répondre aux critiques qui nous sont habituellement adressées, que je vous invite à venir discuter le vendredi 22 février lors de la soirée organisée par Montreuil Palestine : Cessons le soutien européen à Israël !

Pins-France-Palestine

Lire la suite

Les citoyens souverains reçoivent Bernard Friot! — 31 janvier 2019

Les citoyens souverains reçoivent Bernard Friot!

Le mardi 5 février sera un grand jour. Un jour de luttes pratiques avec la grève générale appelée par les Gilets Jaunes et le mouvement social. Et un jour de réflexion théorique puisque le collectif des Citoyens Souverains recevra l’immense intellectuel Bernard Friot pour poser un débat fondamental: comment vaincre l’UE, Macron et le Capital? Ce débat, qui aura lieu à 19h à Pantin, constitue une étape nécessaire dans la reconstruction du camp politique qu’on appelait autrefois « la gauche ». Le mouvement des Gilets Jaunes a prouvé à celles et ceux qui en doutaient que la population n’en pouvait plus de décennies de libéralisme, mais que les organisations politiques actuelles échouaient à incarner une alternative. Il reste donc à comprendre les raisons de cet échec.

Logo CS Final

Lire la suite

Réponse à La Sociale: est-il possible de débattre de la souveraineté? — 17 janvier 2019

Réponse à La Sociale: est-il possible de débattre de la souveraineté?

Suite à ma tribune Pour une souveraineté nationale de gauche, qui mentionne certaines ambiguïtés d’une initiative du site La Sociale, ses co-initiateurs Jacques Cotta et Denis Collin ont répondu en qualifiant mon article de « saloperie fielleuse » (sic) qui répandrait « le poison de la calomnie ». Ils martèlent notamment que j’aurais tiré les sources de ma tribune, publiée le lundi 7 janvier sur mon blog, d’un article du Figaro aux citations similaires publié lui le vendredi 11 janvier. Accusation pour le moins curieuse… S’il ne s’agit pas d’une coïncidence, il est vraisemblable que ce soit, à l’inverse, le Figaro qui ait repris les citations de ma tribune (sans même le mentionner).

Comme les co-auteurs de La Sociale ne citent pas mes arguments, je rappellerai simplement que mon blog Nation inclusive défend la perspective d’une sortie de l’UE sur des bases clairement antiracistes, populaires et inclusives. Ai-je cherché à les calomnier? Non : je ne m’appuie que sur leurs propres citations (sur la xénophobie, sur l’immigration, sur le gouvernement Salvini…), ainsi que sur celles de Jacques Sapir, en prenant garde de ne pas caricaturer leur propos. Un désaccord de fond ne constitue pas une « invective » ou une attaque personnelle.

Je maintiens qu’il existe des conceptions antagoniques de la souveraineté, et qu’aucune réponse n’a été apportée à mes arguments.  Il est également curieux que Jacques Cotta et Denis Collin m’accusent de ne pas vouloir « discuter » et de ne pas avoir été présent à leur réunion du samedi 12 janvier pour débattre, alors même que l’actualité de ce jour-là était particulièrement chargée. Plutôt que d’alimenter une polémique stérile, je les prends donc au mot, en leur proposant que nous menions ce débat indispensable sur les différentes conceptions de la souveraineté, avec des arguments de fond et sans invective.

capture d_écran 2019-01-18 à 11.03.46